Nos services de retranscription d’entretien

Pourquoi est-ce utile de transcrire l’enregistrement audio d’un entretien? Tout simplement pour éviter de se limiter aux impressions et souvenirs de la discussion s’étant tenue et que l’on se rappelle. La retranscription entretien permet par ailleurs de collecter les données empiriques des propos tenus par les personnes interviewées ainsi que les idées qu’ils contiennent. Il existe trois types d’entretien visés par la retranscription audio

L’entretien directif

L’entretien semi-directif

L’entretien non-directif (entretien libre)

En fonction des besoins, la retranscription entretien prendra différentes formes, retranscription intégrale, retranscription épurée ou retranscription synthétisée. Les formes « intégrale et épurée » sont les plus utilisées puisque l’un des objectifs de la transcription d’un enregistrement audio d’un entretien est de garder le plus fidèlement possible les propos tenus par les personnes interviewées. Pour le cas de la retranscription audio synthétisée, elle est utilisée dans le cadre d’une entrevue formelle pour la presse écrite, les entreprises ou encore les médias. Le but étant que les textes réalisés soient dans un français correct pour être compris par tout un chacun.

Retranscription d’un entretien directif

L’entretien directif également appelé entrevue normalisée est souvent utilisé dans la recherche quantitative. Il s’agit de l’entretien le plus facile à retranscrire dans la mesure où il se rapproche d’un questionnaire avec des formulations et un ordre des questions préétablis. Les questions posées sont généralement fermées, mais il peut arriver qu’elles soient à choix multiples (QCM) ou ouvertes en fonction des besoins. Dans tous les cas, un guide d’entretien permettra au transcripteur de se focaliser uniquement sur les réponses des personnes interviewées.

La retranscription entretien directif se fera alors de manière intégrale, en tout cas pour les entretiens à questions fermées (choix limité des réponses : oui, non, autre). S’il s’agit d’entretiens à questions ouvertes, on optera toujours pour la retranscription audio intégrale, mais les tics de langage, les répétitions, les hésitations ou encore les rires seront consignés entre parenthèses ou entre crochets pour que le texte reste fluide à la lecture.

Retranscription d’un entretien semi-directif

L’entretien semi-directif que l’on appelle aussi entretien approfondi sert notamment à la recherche qualitative. Celui-ci se décline sous deux formes (entretien à réponse libre et entretien centré/ciblé) avec des questions plus ou moins nombreuses qui n’ont pas été préalablement préparées, mais avec des thèmes précisés au début. Dans ce genre d’entrevue, l’ordre des sujets abordés n’est en aucun cas défini et il est possible que des thèmes non planifiés soient abordés. Les étapes d’un entretien semi-directif se présentent comme suit : élaboration du guide d’entretien, discussion des consignes de départ avec les personnes à interviewer, discussion sur un thème donné et conclusion sur le thème donné pour démarrer un autre thème ou pour arrêter l’entrevue.

Le guide d’entretien permettra par ailleurs au transcripteur de se faire une idée des thèmes abordés. Cela lui offre la possibilité de se concentrer uniquement sur les réponses données. Dans le cadre de la retranscription entretien semi-directif, il sera exclu de faire une quelconque interprétation puisque cela risque de déformer le contenu de l’enregistrement. On optera alors pour une retranscription lors de laquelle les formes non verbales, comme les indications de ton, les hésitations et les interruptions seront consignées ; ex : (Rire), (On frappe à la porte), (Temps)… Il en va de même pour les troncations, telles que p’tit dej, rédac ou occase, qui seront laissées telles quelles. Concernant les faux départs, qui arrivent souvent (l’interviewé commence par un mot puis le rectifie par un nouveau mot immédiatement), ils seront retranscrits suivis de « … » avant que le nouveau mot soit saisi.

Retranscription d’un entretien libre

L’entretien libre ou entretien non-directif est à l’opposé de l’entretien directif, c’est-à-dire qu’aucune question n’a été préparée. Généralement, les personnes interviewées discutent de sujets choisis par l’enquêteur lors d’une entrevue informelle. Le but de ce genre d’entretien est de faire une analyse qualitative. Le rôle du chercheur est alors de stimuler la conversation pour connaître l’opinion des enquêtés. Généralement, la discussion devient un monologue.

Dans le contexte de la retranscription entretien libre, l’objectif sera, en premier lieu, de mettre par écrit tous les propos tenus par les personnes interviewées puis d’épurer le texte en réalisant quelques opérations : correction de la syntaxe (style oral -> style écrit), changement des mots examinés comme trop verbaux, amélioration du niveau de langage en fonction des lecteurs, etc. Il faudra bien évidemment que le sens des propos tenus ne soit pas altéré et que certaines idées soient retranscrites telles quelles pour garder l’identité des personnes enquêtées.

Demande de rappel

4 + 0 = ?